Un tour propre pour nos côtes : Merci à vous tous

La campagne Surfrider Martinique en partenariat avec l’ODE et la DEAL, « Un tour propre pour nos côtes », à pris fin avec le tour lui même. Nous remercions nos partenaires et sommes extrêmement heureux d’avoir pu rencontré autant de monde de tous ages sur nos stands et ateliers.

Un grand merci à tous les médias qui sont venus à notre rencontre à quai ou qui nous ont convié sur leur plateau pour diffuser le message. Je reprendrai l’expression du présentateur du JT d’hier : « une véritable vague écolo, s’est emparée du tour cette année »… et nous sommes très heureux d’y avoir contribué de façon significative.
WOULO BRAVO à tous les bénévoles de l’association qui ont pris du temps et dépenser de l’énergie pour que la connaissance et la conscience écologique de chacun progresse !!! On a presque pas de photos d’eux, ils auraient bien mérité une jolie photo de famille !!!! Surtout, n »hésitez pas à nous rejoindre dès la rentrée prochaine…

Aller, une dernière pour la route : pendant les vacances, on fait comme la jolie Mariella, on jette à la poubelle… et dans la bonne !

Bonnes vacances à tous!

Ocean Climax Festival ! Mouillez-vous pour les océans !

Ocean Climax

Dans le cadre de la COP21 et à l’occasion de nos 25 ans, nous avons choisi de marqué le coup en organisant avec l’écosystème Darwin, l’Ocean Climax Festival : une mobilisation unique, festive, artistique et engagée comme moteur de rassemblement citoyen qui aura lieu du 10 au 13 septembre prochain à Bordeaux!

25 ans de lutte pour la protection du littoral et des océans

Depuis notre création en 1990 nous avons mené de nombreux combats, obtenu de très belles victoires et nous avons également du prendre en compte les nouveaux défis environnementaux qui se présentent aujourd’hui. Nous avons souhaité marquer cette date anniversaire autour d’un grand événement en lui donnant un sens tout particulier à quelques mois de la COP21 qui aura lieu à Paris. L’objectif du festival est de faire reconnaître l’Océan comme un enjeu central des négociations climatiques en suscitant un mouvement citoyen sur le long terme.

Un programme unique !

Affiche Ocean Climax

3 jours de concerts avec plus de 20 artistes de dimension internationale, autour du parrain de l’événement : Tom Curren, triple champion du monde de surf et fondateur de Surfrider Foundation Europe. Seront notamment présents C2C, Peter Von Poehl, Tiken Jah Fakoly, Super discount 3, Citizens ainsi que Tom Frager, ambassadeur de Surfrider depuis plusieurs années.

Des conférences et débats animés par des personnalités et des décideurs de premiers plans. Parmi les invités : Ségolène Royale, Hubert Reeves, Alain Juppé

Autour de la légende française du skateboard Seb Daurel, des démos de skate et bmx, dans l’antre de la friche militaire Niel.

La crème du street art en France et en Europe réunie par la Space Junk Gallery pour investir les lieux et transformer les murs des bâtiments de la caserne Niel en toiles géantes.

Etape du Surfrider Campus Tour 21, le Festival Ocean Climax proposera un espace pédagogique animé par les équipes de Surfrider Foundation Europe pour mieux comprendre les enjeux liés au changement climatique.

Plus d’infos sur oceanclimax.fr

 

Journée internationale sans sacs plastiques ! 

Les sacs plastiques envahissent nos océans et nos littoraux ! C’est l’une des plus grandes menaces de la faune et de la flore marine. Chaque année, 100 000 mammifères marins sont tués par les déchets plastiques que l’homme déverse dans les océans.

Seule une réduction à la source permettra de lutter durablement et efficacement contre ce fléau ! A l’occasion de la Journée internationale sans sacs plastiques, bannissez-les de votre quotidien. Agissez et changez de comportement pour sauver les océans!

Sur la route de la COP21 avec le Surfrider Campus Tour 21

Le Surfrider Campus Tour 21 a commencé son périple le 8 juin dernier à l’occasion de la Journée mondiale de l’Océan. Au cours des prochains mois le SCT21 ira ainsi à la rencontre des citoyens pour le sensibiliser et l’engager aux enjeux liés au changement climatique. Terminus de ce périple européen : Paris Le Bourget pour la COP21 du 30 novembre au 15 décembre 2015. Retour sur les premières étapes du Surfrider Campus Tour 21… 

Paris – Journée mondiale de l’Océan, Campus Unesco

CG9s8qFWcAASLk2

Campus UNESCO

A l’occasion de la Journée mondiale de l’Océan, l’Unesco et la Plateforme Océan et Climat[1] ont organisé une journée entièrement dédiée à l’océan, durant laquelle ont eu lieu des ateliers avec des experts en climatologie, en océanographie et en sciences sociales. En parallèle, dans le cadre du SCT 21, Surfrider a organisé des ateliers de réflexion ouverts aux étudiants qui ont pu restituer à la fin de la journée leurs recommandations pour protéger et préserver les océans.

La journée a également été marquée par le discours de Laurent Fabius qui a proposé de consacrer une journée à la question des océans et du climat lors de la COP21 et le lancement de « L’appel de l’océan pour le climat » par la Plateforme Océan et Climat. Une pétition qui a pour objectif d’engager les Etats signataires de la Convention Climat à placer l’océan au cœur des solutions pour le climat.

Bordeaux – Le grand débat :
L’appel du 8 juin pour le climat et le littoral

Le 8 juin, un débat, en partenariat avec le quotidien Sud-Ouest, était organisé  à l’espace Darwin à Bordeaux sur les différents enjeux liés au changement climatique et notamment sur les impacts dans la région aquitaine. Près de 200 personnes étaient présentes pour participer au débat où étaient entre autre présents : Hervé Letreut, climatologue, membre du GIEC, Renaud Lagrave, président du GIP Littoral Aquitain, et Yves Parlier de Beyond the Sea.

MosaiqueWAY 2

Cette journée a également été l’occasion de présenter une première version de l’oeuvre d’Olga Kisseleva, AnthropOcéan, une oeuvre interactive consacrée à la question du changement climatique. Le site sera bientôt en ligne et sera alimenté au cours des différentes étapes du SCT21 grâce aux témoignages des citoyens.

Deauville Green Awards

Visuel-Green-Award_750x440Les 9, 10 et 11 juin nous étions au Deauville Green Awards (Festival des productions audiovisuels pour le développement durable et l’écologie) en participant notamment à une table ronde sur la transition énergétique face au changement climatique et en proposant des animations au grand public. L’occasion également de rencontrer Jamy de l’émission C’est pas sorcier qui participé au projet What About You.

WAY avec Jamy de C'est pas sorcier

What About You avec Jamy de C’est pas sorcier

Le Surfrider Campus Tour 21 prend quelques vacances cet été mais il sera de nouveau sur les routes en septembre avec déjà 4 étapes prévues en France, Belgique et Portugal.

Emilie Chavaroche, Rédactrice environnement

Act for the Ocean-01

 

[1] Lancée le 8 juin 2014, conjointement par des organismes de recherche, des ONG et la Commission océanographique intergouvernementale de l’UNESCO, la Plateforme Océan et Climat réunit les acteurs français et internationaux afin de mettre en avant le rôle crucial de l’océan pour l’avenir de la planète, et de faire entendre cette voix lors des négociations internationales. 

A vos cabas ! Le sac plastique à usage unique interdit dès 2016 en France

L’interdiction des sacs plastique à usage unique a été adoptée mercredi 22 juillet 2015 dans la soirée dans le cadre du vote du projet de loi sur la Transition énergétique, après une dernière lecture à l’Assemblée Nationale. Surfrider salue l’engagement de la France vers l’économie circulaire et l’adoption d’une mesure vitale contre la pollution des océans.

Chaque français utilise en moyenne 80 sacs plastique à usage unique de caisse et 180 sacs par an pour ses fruits et légumes selon les chiffres du Ministère…soit un total de 17 milliards de sacs plastique jetables utilisés en France chaque année, tous usages confondus. Ces sacs plastique sont retrouvés en grand nombre dans le milieu marin où ils ont des conséquences désastreuses pour le milieu, sa faune et sa flore.

Collecte beaucens

La loi sur la Transition énergétique prévoit en son chapitre IV un certain nombre de mesures concernant l’économie circulaire et les déchets. En son article 19 bis, elle fixe l’interdiction des sacs plastique à usage unique pour les sacs de caisse au 1er janvier 2016, et pour l’emballage des fruits et légumes au 1er janvier 2017. Les parlementaires ont décidé que seuls les sacs biodégradables et compostables en compostage domestique et constitués de matières biosourcées pourront être utilisés pour les fruits et les légumes. Une exemption que Surfrider a condamné à plusieurs occasions. Un décret d’application viendra encadrer l’ensemble de ces mesures dès l’automne 2015.

D’autres mesures viennent compléter cette disposition comme la mise en place de sanctions en cas d’obsolescence programmée avérée ou encore l’engagement de diminuer de 50 % le volume de déchets mis en décharge à l’horizon 2050. Surfrider se réjouit de l’adoption de telles mesures qui répondent en écho à la volonté de l’Union européenne de mettre en place une économie circulaire et contribuent à réduire la proportion de déchets finissant dans les océans.

« L’interdiction des sacs plastique à usage unique est une victoire pour l’environnement et pour Surfrider qui lutte depuis 25 ans contre le fléau des déchets plastique en mer ! Ce sont tous les produits à usage unique, en particulier plastique, qui doivent maintenant faire l’objet d’interdictions quand des alternatives durables et réutilisables existent. C’est le cas pour bon nombre d’entre eux, comme les bouteilles en plastique, les capsules pour les machines à café ou encore la vaisselle plastique. Nous devons ensemble passer de l’ère du jetable à celle du réutilisable » souligne Antidia Citores, Responsable du Lobbying pour Surfrider Foundation Europe.

Surfrider appelle les autres membres de l’Union européenne à imiter la France et invite les villes de France et d’Europe à s’engager dès aujourd’hui à interdire les sacs plastique à usage unique sur leurs territoires.

Engagez vous chez vous avec la Campagne « Non aux Sacs Plastique » !

ECUD

Les Pays-Bas condamnés par ses citoyens à agir sur le climat !

Une première mondiale ! 900 citoyens néerlandais, soutenus par l’ONG Urgenda, ont obtenu la condamnation de l’Etat par le Tribunal de La Haye estimant que les mesures actuellement prises pour réduire les émissions de gaz à effet de serre n’étaient pas suffisantes et bien en dessous des engagements pris, parlant même de « violations des droits humains ».

En effet, «Sur la base de la politique actuelle de l’Etat, les Pays-Bas auront réduit leurs émissions de 17% d’ici à 2020 ». Un engagement « sous la norme de 25% à 40% que les scientifiques et les politiques internationales estiment nécessaire pour les pays industrialisés. »

Si l’Etat peut faire appel de cette décision, ce jugement reste inédit et loin d’être isolé puisqu’actuellement un procès est en cours en Belgique sur le même sujet et un autre pourrait avoir lieu en Norvège.

Le  jugement demande ainsi à l’Etat de « faire plus pour contrer le danger imminent causé par le changement climatique, étant donné son devoir de protection de l’environnement ».

A quelques mois de la tenue de la COP21 à Paris, ce jugement montre bien que le climat est plus que jamais au cœur de l’actualité et surtout qu’en tant que citoyen nous avons aussi un rôle à jouer et que nous pouvons être entendus.

Affaire à suivre !

Emilie Chavaroche, rédactrice environnement 

Surfrider se lance dans la mesure de l’impact social de ses projets

Surfrider est entrée en 2013 dans une démarche de RSO (responsabilité sociale des organisations), la mesure de l’impact de ses projets sur la société en est la continuité logique…Comme toute organisation à finalité sociale, notre ONG cherche à générer un impact positif sur la société. Soucieux d’aller encore plus loin en termes de transparence et de professionnalisme, notamment pour tous ceux qui s’engagent généreusement et largement pour soutenir nos actions,  nous amorçons la mise en place de la mesure de l’impact de nos projets.

La mesure de l’impact social : quoi, pourquoi ?

L’évaluation de l’impact social connait depuis plusieurs années une notoriété croissante en France. Le groupe de travail du Conseil Supérieur de l’Economie Sociale et Solidaire sur la mesure de l’impact social définit cette dernière comme : « l’ensemble des conséquences (évolutions, inflexions, changements, ruptures) des activités d’une organisation tant sur ses parties prenantes externes (bénéficiaires, usagers, clients) directes ou indirectes de son territoire et internes (salariés, bénévoles, volontaires), que sur la société en général ».

En résumé, elle permet de nous poser les bonnes questions et d’y répondre : quelles sont les impacts de nos actions et sur qui, sur quoi ?

L’identification et la mesure de nos impacts permettront de mieux évaluer l’efficacité et l’efficience de nos projets, de valoriser leur utilité sociale auprès de notre communauté et, à terme, d’alimenter nos réflexions stratégiques.

Une premiere etape pour surfrider : la mesure d’impact des initiatives oceanes

Logo_InitiativesOceanesLa formation d’une de nos salariés aux méthodes d’évaluation et de mesure d’impact à l’ESSEC  nous a permis de lancer depuis mai 2015 une première étape dans la mesure d’impact sur notre programme Initiatives Océanes. Fin 2015, nous dresseront un premier bilan sur l’impact de son programme sur les citoyens (acquisition de connaissances sur les éco-gestes pour lutter contre les déchets aquatiques). A terme, l’ambition est de savoir en quoi les Initiatives Océanes changent les habitudes de consommation et de gestion des déchets des citoyens.

Durant les prochaines années, nous nous donnons pour ambition de développer des méthodologies de mesure d’impact social sur l’ensemble de nos projets.

Si vous souhaitez participer à l’évaluation des Initiatives Océanes cliquez ICI.

Camille Barreau – Chargée d’évaluation et de mesure d’impact social

Embarquez sur la Belem pour les dernières étapes de la Caravane Hissez Eau!

Pour les dernières étapes de sa caravane maritime Hissez Eau, Surfrider Bretagne et la Fondation Belem vous donnent rendez-vous à Saint-Malo (21 juin) et Roscoff (27 et 28 juin). Au programme, 3 jours d’animations alliant environnement et découverte du patrimoine marin grâce au célèbre Trois-Mâts !

Le Belem et Surfrider

Classé monument historique, le Belem est l’un des plus anciens Trois-Mâts naviguant encore dans le monde. Il offre des stages d’initiation et de découverte à tous ceux voulant connaitre la vie à bord d’un voilier et sert également à l’entrainement des mousses de la Marine Nationale.

Depuis 3 ans, la Fondation Belem et Surfrider travaillent ensemble pour sensibiliser le grand public à la problématique des déchets aquatiques. Une occasion unique pour Surfrider d’allier ainsi culture, à travers cet héritage que porte le Belem, et environnement en proposant des activités pédagogiques à bord ou lors des escales du Belem.

©Fondation Belem

©Fondation Belem

Dernières étapes de la caravane Hissez Eau

Après avoir jeté l’ancre dans différents ports bretons, la Caravane maritime Hissez Eau finira bientôt son périple. A chacune des étapes, le bureau Surfrider Bretagne a proposé des animations et collectes de déchets aquatiques ainsi que des visites de voiliers traditionnels bretons. Pour ces dernières étapes à St-Malo et Roscoff, il pourra ainsi compter sur la présence du Belem !

Des visites du Belem seront ainsi proposées au grand public tout au long de la journée (5 euros l’entrée) ainsi que des animations au village Surfrider (ateliers pédagogiques, happening, exposition photos « Voiliers traditionnels bretons »).

Retrouvez l’équipe de Surfrider Bretagne et le Belem :

Le 21 juin à Saint-Malo : au port quai Saint Louis de 10h à 18h.
Le 27 et 28 juin à Roscoff : au port de Bloscon de 10h à 18h

8 affiches A3_2015.indd