Savez-vous que la quantité de déchets ménagers par personne a été multipliée par deux en 40 ans, et atteint désormais une moyenne de 450 kg par an (soit plus d’1 kg par jour) ? Si vous souhaitez donc diminuer l’impact environnemental de votre quotidien en réduisant les déchets et en évitant de polluer, une solution de choix s’offre à vous : fabriquer ses produits ménagers. Oubliez tous vos a priori, le fait maison ne prend pas plus de temps et procure bien plus de bénéfices que ce que vous imaginez. Entre économie et protection de l’environnement, vous avez tout bon.

110783675

Faire soi-même, à plusieurs

Pour être sûr que les produits que vous achetez soient écologiques, il faudrait qu’ils soient biodégradables, fabriqués localement et de façon artisanale. Autant dire que ce n’est pas mission impossible mais ce n’est pas super facile non plus. Une alternative qui vous donnera encore plus grande satisfaction est de mettre la main à la patte. La seule difficulté est de s’y lancer ! Mais quand on sait que chaque seconde 206 kg de déchets (tous d’origines humaines) sont déversés dans l’Océan et qu’entre 60 et 90 % d’entre eux sont composés de plastique, ça motive.

Pour mieux se stimuler, vous pouvez aussi faire de la réalisation de ces recettes à la portée de tous un moment à partager en famille ou entre amis – et en profiter pour transmettre des valeurs simples et respectueuses, car cela peut se faire à tout âge.

Santé et nature préservées

Ces recettes vous permettront d’agir de manière responsable, écologique et citoyenne, par exemple en multipliant les usages avec moins de produits. Mais aussi, vous protégerez votre santé et celle de votre entourage puisque les produits vendus en grandes surfaces sont souvent remplis de composants néfastes. Colorants, conservateurs, agents moussants, parfums artificiels, etc… – ne sont que quelques exemples d’ingrédients ‘soupçonnés’ d’être des perturbateurs endocriniens et cancérigènes.

diy-natural-mosquito-repellent-apieceofrainbow-8

Quelques idées de recettes simples et efficaces :


NETTOYANT et désinfectant multi-usages

– 2 litres d’eau chaude

– 2 cuillères à soupe de bicarbonate

– 1 cuillère à soupe de vinaigre blanc

– 1 cuillère à soupe de savon noir

– 3 cuillères à soupe d’huile essentielle (exemple : tea tree, menthe poivrée, citron)

Astuces : utiliser un contenant opaque de préférence et bien remuer à chaque utilisation. Pour une utilisation en spray, ne pas mettre de savon noir. 

produit VAISSELLE 

– Bloc de savon de Marseille 

(Et oui c’est tout, il vous suffit d’y frotter votre éponge humidifiée)

Astuce : ajouter sur l’éponge de temps à autre du vinaigre blanc (dégraissant et antibactérien naturel).

 lessive 

– 1 litre d’eau à faire bouillir avec 100 gr de savon de Marseille en paillettes

– puis ajouter 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude

– laisser refroidir et compléter avec 1 litre d’eau supplémentaire et quelques gouttes d’huiles essentielles de votre choix

Astuce : pour faire blanchir votre linge, ajouter un peu de percarbonate de soude.


diy-natural-cleaning-products-apieceofrainbow-10

Attention aux imposteurs

Bien choisir ses ingrédients est primordial pour respecter l’engagement de départ : mettre en pratique le développement durable.

Nous vous avons parlé du savon de Marseille, qui est souvent un ingrédient de base pour la préparation de recettes minimalistes ou de « grand-mère ». Bien que beaucoup vendu sur le marché, le savon de Marseille n’est pas une appellation protégée. Ainsi, vous trouverez nombreuses « contrefaçons » à base d’huile de palme (qui détruit massivement les forêts tropicales et les habitats de nombreuses espèces en voie de disparition comme les orangs-outans et les tigres), colorants, parfums de synthèses, parabènes (cancérigènes), graisses animales, et contenant des emballages inutiles. Pour bien sélectionner son savon de Marseille il vous faut donc éviter ceux des supermarchés (ne pas se laisser avoir par le marketing ou les prix bas) et choisir ceux de couleur verte – le vrai savon est à base d’huile d’olive – ainsi que ceux ayant une liste d’ingrédients courte.

Le savon de Marseille n’est qu’un exemple de ces produits qui se font passer pour naturels alors qu’ils ne le sont pas. Nous vous conseillons donc de privilégier les produits vendus en magasins biologiques.

savon-de-marseille

Après quelques essais, fabriquer ses recettes se fait de façon automatique et très rapide. Cette habitude à prendre vous permettra donc de faire des économies non négligeables, de respecter la nature et ses habitants, et aussi d’augmenter sa satisfaction personnelle – car oui, fabriquer quelque chose de ses mains qui marche, ça rend fier ! Que ce soit pour les cosmétiques ou autres produits du quotidien, il y a toujours des alternatives plus saines. N’hésitez pas à sauter le pas !

Laura Anty, Rédactrice Environnement

 

Laisser un commentaire