Interdire les sacs plastique à usage unique ne vous semble pas important ? Et bien pourtant, ces sacs polluent nos océans et nos plages, ils tuent les tortues et les dauphins qui les avalent et ils alimentent même des « continents » de plastique au milieu des océans. Depuis 2015, l’Union Européenne oblige les Etats à prendre des mesures pour diminuer leur consommation de sacs plastique jetables. Mais en attendant que les Etats se bougent, des villes en Europe et dans le monde leurs donnent une bonne leçon en interdisant les sacs plastique à usage unique. Nous avons sélectionné pour vous 10 de leurs bonnes pratiques.

1 Modbury / Celle qui a tout compris avant les autres

C’est dès 2007 que la petite ville de Modbury en Angleterre a, pour la première fois en Europe, dit adieu aux sacs plastique. Après avoir visionné le reportage d’une caméra-woman de la ville sur les déchets plastique dans l’océan pacifique, les commerçants se sont mis d’accord pour arrêter de donner ou vendre des sacs plastique à leurs clients.

2 Alonissos / Une ile grecque paradisiaque et en prime, sans sacs plastique

Les sacs plastique à usage unique sont interdits depuis décembre 2015 sur l’ile d’Alonissos, grâce à la volonté du maire et au travail des ONG. Le projet « Plastic Bag Free Alonissos », porté notamment par l’ONG MedSOS, a permis la participation des commerçants, des touristes et des habitants, qui ont très bien reçu le projet.

btb3 Espinho / Vintage ou rien

La bibliothèque municipale d’Espinho au Portugal a remis au goût du jour les sacs en toile pour le pain avec son projet « Grandma’s Bread Bag » en 2013. Les boulangeries participantes offraient des réductions à leurs clients qui venaient avec leurs propres sacs à pain.

4 Tiana / Des paniers consignés ?

La municipalité de Tiana en Espagne a bien compris que la consigne et le réutilisable sont l’avenir. C’est pourquoi en 2011 avec le projet « Où vas-tu sans ton panier ? », la municipalité a distribué des paniers aux commerçants. Les clients pouvaient les emprunter pour 5 euros, qu’ils récupéraient en rendant le panier.

5 Saint Denis / Qui aurait cru que parler de sac plastique était drôle ?

Saint Denis ! La municipalité française a recruté une association locale de théâtre pour faire des sketchs et slam, afin de sensibiliser vraiment tout le monde à l’interdiction des sacs plastique sur les marchés de la ville en 2014.

6 Judendorf, Eisbach, Gratkom, Gratwein/ 6 124 : le record du monde de collecte de sacs réutilisables détenu par des municipalités autrichiennes

Pourquoi me direz-vous ? Pour sensibiliser les habitants au problème des sacs plastique et promouvoir les sacs réutilisables, et pour créer le buzz ! (ok on s’emballe, pour créer un peu de communication dans les journaux locaux).

7 Sofia/ L’art contemporain a du sens (oui oui)

L’antenne bulgare de Surfrider a organisé plusieurs années consécutives une exposition de Tote Bags (sacs en toile) conçu par des designers locaux, avec des messages de lutte contre la pollution plastique des océans.

8 San Francisco/ Ou comment une ville donne une bonne fessée à l’industrie du plastique

Depuis 2005, les élus de San Francisco voulaient agir contre les sacs en plastique à usage unique par une taxe. En réponse, l’industrie a financé une importante campagne d’opposition et a réussi à faire interdire toute taxe sur les sacs plastique. Qu’à cela ne tienne ! La fameuse ville californienne, qui s’est fixé un objectif de zéro déchet en 2025, a simplement interdit les sacs plastique à usage unique en 2007.

9 Anderlecht/ Ils donnent tout au marché des Abattoirs

L’interdiction progressive des sacs en plastique en 2016 sur cet énorme marché de la commune belge d’Anderlecht n’est pas une mince affaire. Alors une importante équipe est mobilisée sur le marché pour dialoguer avec les commerçants et les clients et contrôler que l’interdiction est respectée.

10 Saint Gilles/ Un sac plastique qui a retrouvé du boulot

Après l’interdiction des sacs plastique à usage unique sur les marchés de la commune belge en 2016, la maison Eco a recruté Gilles. Gilles est un sac plastique. Il s’était retrouvé au chômage comme tous les autres sacs plastique après seulement 20 minutes d’utilisation. Il errait dans les rues et allait bientôt finir sa course dans l’océan quand il a retrouvé du boulot : aujourd’hui, il distribue des sacs de secours sur les marchés aux clients qui auraient oublié le leur.

btb

Le sac flâneur, réalisé par Dévin Kupond Graphics, commandé par la Commune de Saint Gilles

BONUS. La Journée Mondiale Sans Sacs Plastique / Tous les ans le 3 juillet, à ne pas manquer !

La Journée Mondiale Sans Sacs Plastique est l’occasion de célébrer les initiatives des citoyens, ONG et villes du monde entier contre les sacs en plastique à usage unique. En 2016, Surfrider a saisi cette occasion pour rappeler la base : le sac plastique, c’est naze.

fr-alternatives

 

Retrouvez toutes ces bonnes pratiques en détail, et beaucoup plus encore, dans le Guide de Bonnes Pratiques sur l’Interdiction des sacs plastique à usage unique de Surfrider Foundation Europe, et agissez contre les sacs plastique à usage unique via le site de la campagne Ban the Bag.

Laisser un commentaire