Ça y est, c’est l’été ! C’est le moment de se lâcher, direction la plage, le soleil, et l’océan ! Du coup, on vous présente tout ce qu’il faut faire (ou pas !) pour polluer l’environnement, depuis vos lieux de vacances préférés. De votre bronzage à vos soirées à la plage, voici une liste non exhaustive des inacceptables de l’été.

Game over

Acheter une bouteille d’eau à la cabane de la plage

L’été, on a soif, on a besoin de se rafraîchir et on se laisse aller à acheter une bouteille d’eau, sans penser à la planète… Vous n’êtes peut-être pas au courant, mais les bouteilles plastique, c’est LE sujet sensible de Surfrider cet été ! Elles sont un fléau pour l’environnement et notre santé. Depuis le lancement de la campagne « Reset Your Habits », Surfrider entend encourager citoyens, industriels et politiques à choisir des alternatives durables. Commençons de notre côté par adopter une gourde !

giphy (5)

Abandonner sa bouteille de bière ou de soda après un apéro-plage

L’été rime avec apéro sur la plage, c’est un fait ! Le soir après une session de surf, une après-midi bronzage, ou même une journée de travail, un pique-nique sur la plage est le meilleur moyen de terminer sa journée. Certains (vous peut-être ?) n’hésitent pas à laisser traîner leurs restes et emballages pour bien embêter ceux qui passeront après. Si vous en avez marre de passer pour un loser, ne laissez rien derrière vous ! Le chemin vers les poubelles jaunes et vertes n’est pas si compliqué à trouver… Et puis n’oubliez pas que le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas !

giphy (6)

Jeter son mégot par terre, parce que c’est tellement stylé !

Dans la rue, à travers une fenêtre de voiture, ou en pleine montagne, jeter son mégot d’un claquement de doigt est devenu un geste commun. Comment le fait de jeter son mégot dans la nature est-il devenu une normalité, au point que vous n’osez même plus reprendre votre sœur ou votre meilleur ami ? En 2016, 64 462 mégots de cigarette ont été ramassés lors des Initiatives Océanes de Surfrider en Europe. Jetés à la plage ou en ville, les mégots finissent toujours dans l’océan, comme les autres déchets. En ville, ces mégots abandonnés sur les trottoirs, ou les routes par exemple, finissent dans les égouts et peuvent ensuite passer à travers les zones d’épuration pour finir leur périple dans les océans. Sachant qu’un mégot pollue jusqu’à 500 L d’eau et met au moins 12 ans à se dégrader, il serait peut-être temps de changer de vice ?

Mégot

Utiliser des sacs plastique, parce que c’est bien pratique !

Demander un sac plastique pour votre plaquette de chocolat, votre jus d’orange et votre baguette de pain, n’est pas indispensable. On ne vous a pas assez prévenu ? C’est LE fashion faux pas de l’été, mais pas que ! Le sac plastique en plus d’être vilain est extrêmement polluant. Il est utilisé en moyenne 20 minutes avant de finir dans la poubelle ou pire, dans la nature. Une fois dans l’environnement, il a de graves conséquences sur l’écosystème, les animaux, mais aussi sur nous. Avec un temps de dégradation de plus de 100 ans, les sacs plastiques se fragmentent et sont susceptibles d’être consommés par les espèces marines et de finir dans nos assiettes du fait de la chaine alimentaire… Alors quand nous allons faire nos courses, au lieu de choisir la facilité, choisissons le tote bag !

Plastic bag

Se tartiner de monoï en pensant qu’on va bronzer

S’allonger tranquillement sur sa serviette, avec personne autour de soi, mais pas trop loin des drapeaux de baignade non plus, et sortir son monoï pour s’en étaler sur tout le corps, voilà le pire geste pour notre peau : ne pas la protéger. Le monoï, c’est le meilleur moyen pour gagner un concours de homards. L’effet loupe du monoï sur notre peau favorise les risques de coups de soleil et la met en danger. Alors sur la plage, allongeons-nous plutôt sous un parasol, portons un chapeau, et/ou un tee-shirt et avant de nous mettre à l’eau, mettons de la crème solaire. Attention cependant à bien la choisir. Tous les solaires ne sont pas bons pour la peau, ni l’environnement. En effet, certains composants des solaires peuvent, nuire aux coraux. Alors à l’heure de faire vos emplettes, pensez à vérifier la liste des composants !

Sunburn

Vous connaissez maintenant toutes les erreurs à ne pas commettre ! On vous souhaite de passer de bonnes vacances écolos !

 

Rédaction : Nahia Farmer

Laisser un commentaire