L’océan va-t-il devenir une poubelle géante ?

Chaque mois de janvier, plusieurs chefs d’Etats ou de gouvernement ainsi que des dirigeants de grands groupes se réunissent pour quelques jours à Davos autour du Forum économique monde. C’est à l’occasion de l’ouverture de ce forum le mardi 20 janvier, que la fondation de la navigatrice Ellen MacArthur a publié un inquiétant rapport.

Selon une étude menée par la Fondation, l’absence de recyclage entrainerait une proportion supérieure de déchets plastiques que de poissons dans l’océan d’ici 2050.

POISSONS

D’après le rapport, à l’heure actuelle ce sont environ 150 millions de tonnes de plastique qui se trouvent dans nos océans, et cette masse de déchets devrait augmenter en passant à 250 millions de tonnes en 2025 et atteindre 750 millions de tonnes en 2050.

DSC_1834

Plage de La Barre, Anglet

Il est vrai qu’il est difficile de prendre conscience de cette pollution car elle n’est pas sous nos yeux tous les jours. Toutefois, il n’est désormais plus question de l’ignorer ! C’est dans cet objectif que Surfrider œuvre depuis sa création en 1990. Des Initiatives Océanes aux projets scientifiques et au lobbying institutionnel, Surfrider est là pour faire bouger les choses et sensibiliser les citoyens à cette problématique.

Une de nos plus belle victoire à ce jour est l’interdiction des sacs plastiques à usage unique en France,  grâce notamment aux actions de mobilisation citoyenne, via la campagne Ban The Bag, ainsi que notre lobbying auprès des institutions françaises au ministère. Après un report de 3 mois l’interdiction d’utilisation de ces sacs plastiques devrait entrer en application en mars 2016.

Ce sont ces alarmantes prévisions qui donnent le ton en ce début d’année 2016. Cependant, on garde le moral et on continue de se mobiliser pour aller collecter les déchets avec les Initiatives Océanes de 2016 qui vont bientôt débuter.

Vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire pour participer à une collecte ou organiser une collecte de déchets près de chez-vous. Allez hop, on s’implique pour préserver nos océans !

Léa Daulan, Rédactrice Environnement