Riverine Input

une brigade en quête de preuves

Nous commencions peu à peu à comprendre l’ampleur de la situation. Face à un manque de données et de preuves fiables nous avons décidé de pousser plus loin nos recherches pour identifier les coupables et tenter de mettre un terme à ces crimes. Nous avons pour cela créé une brigade spéciale portant le nom de Riverine Input. De nombreuses personnes ont intégré l’équipe au cours de ces trois années, chacune apportant une aide cruciale pour faire avancer l’enquête.

La Brigade Riverine Input

background

Jean-Baptiste D. : analyste laboratoire

Jean-Baptiste D. fut la première recrue de la Brigade Riverine Input. Pilier de l’équipe, ses connaissances scientifiques ont notamment permis la mise en place d’une grille de quantification permettant ainsi une analyse plus poussée des données récoltées.

 

Jean-Baptiste D. - Brigade Riverine Input

Cristina B. : documentaliste juridique

Cristina B. faisait partie de la Brigade Océan depuis déjà des années, sa réputation sur les questions de pollution marine n’était plus à refaire et c’est en toute logique qu’elle a rejoint la Brigade Riverine Input en tant que documentaliste juridique. Son expertise scientifique mais aussi juridique sur la problématique des déchets aquatiques nous fut d’une grande aide.

 

Cristina B. - Brigade Riverine Input

Cédric S. : photographe judiciaire

En tant que photographe judiciaire, Cédric S. avait pour mission de photographier et récolter les données prises sur le terrain afin d’étayer notre dossier et faire en sorte qu’il soit le plus complet possible. Un rôle des plus importants pour pouvoir ensuite présenter des preuves irréfutables et ainsi trouver les coupables.

 

 

Cédric S. - Brigade Riverine Input

background

background

zonesdenquetes__

Établissement des zones d’enquête

background

La Brigade Riverine Input a décidé d’étudier de plus près 8 zones d’enquêtes, choisies en fonction de leur emplacement mais aussi des recherches que nous avions effectuées et des premières pistes de l’enquête. Une fois les zones d’enquête identifiées, nous avons décidé de nous rendre une fois par mois sur le terrain pour récolter des indices. Mais avant cela il nous fallait être sûrs que les preuves trouvées sur place seraient considérées comme fiables et reconnues scientifiquement.

 

Un protocole scientifique innovant

background

Il nous a fallu près d’un an de recherches scientifique et bibliographique pour parvenir à l’élaboration d’une grille de quantification spécifique à notre enquête. Car s’il existait ce type d’outil pour les déchets en milieu marin, il n’en existait aucun pour les déchets en rivière. Ce précieux document nous a permis de quantifier et identifier les indices mais aussi de comparer les données entre elles afin établir les premiers résultats de notre enquête.

Cette grille regroupant 140 types de déchets répartis en 13 catégories, a évolué en fonction des avancées de notre enquête. En effet, si au départ, nous ne récoltions des indices que sur les berges de la rivière, nous avons également fait le choix de procéder à une collecte de déchets dans la rivière à l’aide de filets. Ce que nous avons appelé « le protocole filet » nous a ainsi permis d’étudier les déchets présents dans la colonne d’eau et qui ne s’échouaient pas sur les berges.

TÉLÉCHARGER LA GRILLE DE QUANTIFICATION

background

IMG_8830_IMG_8831_

Le kit de l’enquêteur

background

Afin de nous aider dans nos déplacements sur le terrain, nous avions besoin de matériel spécifique qui au fil de notre enquête s’est étayé.

  • Équipement : combinaisons, masque, bottes, gants
  • GPS
  • Filets 0,3 mm / 0,03 mm : afin de récolter les micro-déchets et les macro-déchets présents dans la colonne d’eau.
  • Boîte de Petri / Pince à épiler : pour récolter les fragments de déchets avant de les analyser
  • Bâche : pour trier et quantifier les différents déchets
  • Courantomètre pour mesurer la vitesse d’écoulement du courant

Kit de l'enquêteur / Investigator kitKit de l'enquêteur / Investigator kitKit de l'enquêteur / Investigator kit

kitenqueteur_

Une équipe soudée en quête de vérité

background

En deux ans nous avons prélevé de nombreux indices. A chaque tournée de prélèvements, nous retrouvions le même type de déchets et cela quelles que soient les saisons. Nous aurions pu nous décourager mais l’équipe est restée soudée et a continué son travail sans relâche pour réunir toutes les preuves dont nous allions avoir besoin plus tard.

Acquérir ces données était crucial pour nous. En observant les indices et en identifiant leur origine cela nous permettait de mieux comprendre comment ces déchets pouvaient arriver dans les cours d’eaux et sur les plages. Une étape nécessaire pour pouvoir ensuite prendre des mesures et tenter de mettre un terme à cette pollution.

 

Des aides précieuses

background

Sur le terrain nous récoltions chaque mois de nombreux indices qu’il nous fallait ensuite trier le plus précisément possible avant de rentrer les données dans le logiciel Riverine Input et pour ensuite les analyser. Pour cela nous avons pu compter sur l’aide précieuse de nombreuses personnes tout au long de l’enquête. Tous les mois des personnes venaient ainsi nous prêter main forte dans nos bureaux pour le tri des déchets. Une occasion également de faire avec eux un état de l’avancée de notre enquête et partager nos premières pistes.

 

background

 

hr03

Au terme de trois ans d’enquêtes nous étions enfin prêts à présenter nos conclusions. Si nous avions sans conteste avancé et trouver certaines réponses à nos interrogations, il restait pourtant encore de nombreuses zones d’ombre sur cette affaire.

 

Chapitre précédent
Trash investigation
Chapitre suivant
Conclusion

Le projet Riverine Input mené par Surfrider Foundation Europe a pour objectif la mise en place d’un protocole scientifique de quantification et d’identification des déchets à l’échelle d’un bassin versant. Notre but est de collecter des données sur la dynamique des déchets en rivière afin d’identifier leur typologie et leur origine. Ce projet est soutenu par le Programme Eau HSBC.