Catastrophes météorologiques : l’impact du réchauffement climatique

Alors que l’ouragan Irma est actuellement au-dessus des Caraïbes, Surfrider Foundation Europe souhaite revenir sur le lien entre le dérèglement climatique et ces phénomènes météorologiques. Surfrider Foundation Europe est partenaire officiel du nouveau film d’Al Gore sur le changement climatique : « Une suite qui dérange : le temps de l’action » qui sortira le 27 septembre.

cold-front-63037_1920

Que l’on parle d’ouragan, typhon ou cyclone, il s’agit bien de la même chose. Les conséquences sont similaires : villes dévastées, populations déplacées, et les nombreux drames qui les accompagnent. Ces événements qui se répètent de plus en en plus fréquemment doivent nous interroger. L’aide d’urgence aux populations reste indispensable, mais nous devons commencer à mettre en place des programmes d’anticipation et de réduction des risques sur le long terme. Si le problème du réchauffement climatique est collectif, la solution ne l’est-elle pas également ?

Ces phénomènes sont issus de dépressions en zone tropicale. L’air chaud monte et se refroidit, la condensation génère des nuages tout en libérant de l’énergie et cette énergie est à l’origine des vents. Cela se produit sur de grandes superficies (plusieurs centaines de km²), ce qui explique la taille de ces phénomènes et leurs impacts désastreux sur une île, un archipel, ou encore un état américain.

Plus l’air au niveau de l’océan est chaud, plus le risque que ce phénomène naturel prenne l’ampleur d’un cyclone est élevé. Ainsi, avec le réchauffement des masses d’air au niveau du sol et celui de l’océan, nous allons assister à de plus en plus d’événements de cette envergure et ils seront de plus en plus violents. Il s’agit de phénomènes naturels qui répondent aux conditions climatiques de notre planète. Si nous les modifions, les réponses naturelles sont elles aussi directement impactées.

Aujourd’hui, Irma est une nouvelle piqûre de rappel. L’économiste, et ancien directeur de la Banque Mondiale, Nicholas Stern, annonçait en 2006 que le coût du changement climatique représenterait dans les années à venir 5% du PIB mondial (jusqu’à 20% avec les dommages collatéraux). Alors que, toujours d’après le même rapport, utiliser 1% du PIB Mondial dès aujourd’hui pour réduire les gaz à effet de serre permettrait de stabiliser le climat. Il est temps d’agir !

 

« Une suite qui dérange : le temps de l’action » : Surfrider partenaire officiel

Surfrider Foundation Europe est partenaire officiel du nouveau film d’Al Gore. 10 ans après son film « Une vérité qui dérange », véritable sonnette d’alarme sur les dérèglements climatiques auprès du grand public, l’ancien vice-président des Etats-Unis revient avec un message mêlant espoirs et urgence d’agir. La révolution énergétique est en marche, c’est à nous de choisir d’y prendre part.

La sortie officielle du film est le 27 septembre, mais vous pouvez d’ores et déjà réserver vos places pour l’avant-première nationale le 14 septembre dans une des 40 villes participantes.

Info et réservations -> http://unesuitequiderange.fr/