Une fois par mois, Surfrider vous propose de découvrir des personnes qui se mobilisent au profit de l’organisation. Ce nouveau format « Inside » met en avant l’implication bénévole qui a lieu au quotidien. Rencontre avec ces personnes qui s’engagent.

Trois amies, Amandine, Lucie et Marie ont décidé d’agir pour une cause qui leur tient à cœur : la protection des océans. Autour de leur projet de périple à vélo de Vienne à Budapest, les trois filles ont organisé une collecte de dons pour les reverser à Surfrider. L’occasion de vivre une belle expérience humaine et associative.

Elles renouvellent l’expérience lors d’un prochain trip à vélo en Croatie: soutenez-les !

collecte fonds

Dites-nous en plus sur vous ? Avez-vous toujours été sensible à l’océan, aux vagues, au littoral ?

Amandine, Lucie, Marie : Nous avons toutes les trois 27 ans et vivons respectivement à Londres et à Paris. Nous n’avons pas spécialement grandi proche de l’océan mais nous y sommes toutes sensibles. Pendant des vacances, ou plus tard lors de nos études, nous avons toutes été sensibilisées à la protection du littoral, à la préservation de la faune et de la flore, aux problèmes de pollution etc. L’océan est devenu un environnement qui nous apaise et qui nous permet de déconnecter rapidement. Aujourd’hui, nous prenons pleinement conscience de la beauté de notre environnement et de la nécessité de la préserver.

Comment vous vous êtes engagés pour Surfrider ?

Amandine : L’année dernière, Marie, Lucie et moi avons voulu concilier vacances, challenge sportif et engagement associatif. Il y a beaucoup d’associations que nous aurions aimé soutenir. Nous nous sommes accordées pour une asso engagée pour la protection de l’environnement et à taille humaine pour que notre projet et la collecte de dons soient un vrai coup de boost pour elle. Une amie (bénévole Surfrider, Marina si tu te reconnais !) nous a conseillé Surfrider Foundation Europe et cela correspondait parfaitement à notre idéal.

Notre projet était de parcourir à vélo les pistes cyclables de Vienne à Budapest en 5 jours, tout en motivant notre entourage à faire des dons pour Surfrider. C’était la première fois que nous lancions un projet de ce type et nous ne savions pas vraiment quel objectif, en termes de dons, se fixer. Nous avons timidement opté pour un objectif de 1000 €. Nous avons donc communiqué à fond sur notre projet auprès de nos réseaux personnels et professionnels pour récolter les dons. A notre plus grande surprise, nous avons pu collecter exactement 1926€ !
Nous étions très fières d’être entourées de gens aussi généreux et que cette somme serve à la protection des océans et du littoral.

collecte de dons

Quel a été le point fort de votre expérience ?

Amandine : Le point fort de cette expérience est que nous avons atteint deux objectifs dont nous n’étions pas sûres de pouvoir les réaliser : le premier, faire autant de kilomètres à vélo, alors que nous n’étions que des cyclistes du dimanche… et le deuxième, convaincre notre entourage de soutenir Surfrider à travers notre projet. Nous n’aurions jamais pensé recevoir autant de soutien.

Lucie : Outre l’objectif sportif et associatif, j’ai vécu une belle aventure humaine avec Amandine et Marie. Une semaine à vélo soude et renforce réellement une amitié. Je me souviens à la fois de nos moments difficiles à cause de notre parcours (chemins mal balisés voire inexistants, vent de face, températures élevées…parfois tout à la fois !) mais qui, après coup, sont complètement occultés par nos souvenirs de fous-rires incontrôlables survenant généralement le soir, fatigue oblige ! Bref, nous avons formé une vraie team, un trio au top !

Marie : Je rajouterai aussi que nous nous sommes rendues compte de la portée de Surfrider et que la plupart des gens connaissent l’association. Notre projet a donc motivé des personnes à franchir le pas, sans quoi ils n’auraient pas forcément pris l’initiative de faire un don.

Un message à faire passer ? Le mot de la fin ?

Amandine : C’est vraiment un projet dont j’aime parler et qui me donne le sentiment d’avoir eu un impact positif pour l’environnement. Cela demande davantage de préparatifs que des vacances ordinaires, mais cela vaut vraiment le coup ! Nous en sommes fières et souhaitons recommencer. Cette année, deux nouvelles recrues, Marie et moi allons de nouveau faire une collecte de dons pour Surfrider lors d’un voyage à vélo en Croatie. Lucie va parcourir le Sud-Ouest de la France de son côté, avec un groupe de copines, pour une autre asso qu’elle souhaite soutenir.

Lucie : La leçon que je tire de cette expérience est que nous avons tous les moyens, à notre portée, de soutenir une cause qui nous tient à cœur. L’expérience est d’autant plus riche lorsqu’elle s’inscrit dans une démarche “active”, c’est à dire lorsque la promotion d’une association pousse à se dépasser personnellement.

Marie : C’est une expérience très riche sur beaucoup de points et bien que quelques efforts d’organisation soient nécessaires, c’est à la portée de tout le monde ! Beaucoup de proches nous ont confié qu’ils aimeraient faire la même chose, je n’ai qu’un mot : FONCEZ !

Lors de cette aventure humaine, Amandine, Lucie et Marie ont pu se mobiliser pour une cause qui leur est chère. Avec leurs envies, leurs objectifs et leurs moyens, elles ont réussi à collecter des dons pour Surfrider. Cette belle initiative citoyenne prouve que chacun peut agir à son niveau, en conciliant plaisir personnel et engagement associatif.

Laisser un commentaire