Bouquets, cartes, gâteaux… Vous manquez d’idées cadeaux pour la fête des mères ? Pas de panique, Surfrider vient combler votre potentiel manque d’inspiration. Cette année, pourquoi ne pas prendre soin de nos mamans avec des cosmétiques naturels réalisés soi-même ?

Pour lui faire plaisir, en prenant soin d’elle mais aussi de nos océans, le meilleur moyen est de lui offrir des cosmétiques respectueux de l’environnement et sans microbilles plastique ! Pas besoin d’être créatif ni expert dans le domaine pour se lancer dans la réalisation d’un produit : cette année, la fête des mères sera bio et ludique !

Des cosmétiques bio tout doux

Surfrider vous propose de réaliser vos propres cosmétiques, sans microbilles et pleins d’amour ! Parce que les produits de beauté sont les cadeaux privilégiés lors de cette journée spéciale fête des mères, misons sur des produits naturels.

Pour tous ceux à court d’idée et avec un petit budget, Surfrider vous invite à créer un cadeau de fête des mères responsable et toujours utile : un baume à lèvre. Facile à réaliser, ce soin est composé uniquement des ingrédients nécessaires à l’hydratation et au confort des lèvres, idéal pour prendre soin de votre maman et de l’environnement. Ajoutez simplement trois composants (huile de coco, cire d’abeille et quelques gouttes de vitamine E) et le tour est joué ! Retrouvez notre tutoriel DIY pour un cadeau parfaitement réussi. Si vous voulez allez plus loin et offrir à votre maman la panoplie beauté zéro déchet, retrouvez aussi la recette su shampoing, du savon exfoliant ou du dentifrice.
Quelques gestes simples peuvent facilement être adoptées pour une routine zéro déchet. Avec ces cosmétiques, vous contribuez à la réduction de la pollution plastique et chimique des océans !

cadeau fête des mères

Un emballage… zéro déchet

Attention aux faux pas ! Une fois nos cosmétiques réalisés, pas besoin de les envelopper dans une quantité d’emballages inutiles. Par exemple, en France, 20 000 tonnes de papier cadeau sont consommées par an. Or, plastifié et coloré avec des produits chimiques, le papier cadeau industriel n’est pas recyclable. Pourtant, il est si simple d’emballer ses cadeaux autrement qu’avec du papier qui finira à la poubelle.

L’option du papier kraft reste l’alternative la plus simple, peu onéreuse et recyclable. Pour cet emballage en papier, on favorise la fermeture avec des trombones, des petites pinces, du fil de laine ou de coton. De quoi laisser parler sa créativité !
Plus élaboré encore, vous pouvez surprendre votre maman par un emballage tout droit venu du Japon : le furoshiki. En tissu, il permet d’emballer ses cadeaux de manière originale, chic et écologique. Il est possible d’acheter de véritables furoshikis, tissus carrés aux dessins traditionnels, mais aussi de privilégier vieux foulards, vêtements usés, taies d’oreiller …

Enfin, pourquoi ne pas glisser nos cosmétiques dans un joli tote bag, en coton biologique ? Réutilisable, pratique et souvent tendance, ce sac est même un cadeau supplémentaire !

Surfrider vous propose ce cadeau maison pour lutter contre les petites particules de plastique contenues dans les cosmétiques qui engendrent une grosse pollution. Pourquoi ne pas profiter de la fête des mères pour repenser nos habitudes ?

Microbilles dans les cosmétiques : où en sommes-nous ?

microbilles cosmétiques

Rappelons-le, les microbilles sont de très petites particules de plastique qui échappent aux filtrations lors du traitement des eaux usée. Elles finissent bien souvent leur vie dans les océans, sans se dégrader. Elles restent donc présentes dans le milieu sur une très longue durée, entraînant le risque d’être ingérées par les animaux marins, puis par l’Homme.

Aujourd’hui, chaque pays de l’Union Européenne commence à prendre des dispositions législatives concernant leur présence dans les cosmétiques. Par exemple, en France, la loi biodiversité 2018 interdit les microbilles de polyéthylène contenus dans différents produits depuis le 1er janvier. En Belgique, leur interdiction dans les produits à rincer et buccodentaires est prévue pour le 31 décembre 2019.

Pour protéger l’environnement marin, mais également pour éviter une très grande disparité entre les pays et des problèmes de mise sur le marché, l’Union Européenne souhaite intervenir. Cette intention était notamment rappelée dans la stratégie plastique de la Commission européenne.
Sur demande de la Commission, l’Agence Européenne des produits chimiques mène actuellement une étude sur la nécessité de restreindre la mise sur le marché et / ou l’utilisation de particules de microplastiques « ajoutées intentionnellement » dans des produits dans le cadre du règlement REACH. L’ECHA a donc lancé un appel de preuves pour recueillir toutes les informations sur les impacts des microplastiques sur l’environnement et la santé des êtres humains, sur les utilisations intentionnelles possibles de microplastiques dans les produits, mais également sur les alternatives existantes à l’utilisation des microplastiques. Ces informations recueillies seront utilisées pour déterminer si ces utilisations présentent un risque à l’échelle de l’UE et évaluer les impacts socio-économiques de toute restriction potentielle.

Face à ces préoccupations, Surfrider vous propose ces cosmétiques faits main pour prendre soin de votre maman tout en limitant votre impact sur la planète. Un geste simple que chacun peut adopter dans sa routine beauté !

Laisser un commentaire