Depuis ce début d’année, Pauline Ado s’est engagé au côté de Surfrider Foundation Europe en tant qu’ambassadrice. Passionnée par le surf depuis son enfance, elle décide de se mobiliser pour protéger son terrain de jeu préféré, l’océan.

Depuis ses 8 ans, Pauline Ado n’a jamais pu abandonner ces sensations de glisse et de vitesse procurées par le surf. Très jeune, elle a pu être sensibilisée aux problématiques qui touchent le milieu aquatique. D’ailleurs, elle se rappelle de ses premières actions avec Surfrider : « mes premiers souvenirs avec Surfrider sont les ramassages de déchets sur les plages. Les clubs de surf font participer leurs adhérents et je me souviens y avoir participé. Il y avait aussi des sensibilisations sur la durée de vie des déchets, le recyclage, le gaspillage… Je me souviens, assez jeune, d’avoir été confrontée à ces problématiques que je prenais très à cœur. »

Aujourd’hui, elle espère à son tour mettre sa notoriété au profit de la protection des océans et des causes qui la touchent. A 26 ans, la surfeuse pro cumule les titres et déferle les vagues du monde entier. Bien qu’elle adore surfer sur les spots du Pays Basque dont elle est originaire, elle a pu surfer les plus belles vagues, au Mexique et en Indonésie par exemple.

Dans sa jeunesse et pendant sa progression, des messages forts portés par d’autres surfeurs professionnels l’ont marquée et accompagnée. A présent, elle souhaite à son tour pouvoir son public : « Si moi en tant que surfeuse professionnelle j’arrive à toucher ne serait-ce qu’une personne par les messages que je peux transmettre, c’est déjà une victoire et une façon de contribuer au changement. »

Tout au long de sa carrière, Pauline s’attache à ses émotions toujours plus fortes que lui procurent le surf, le côté éphémère et la « quête » de la vague. Elle retient notamment son premier titre de champion du monde Junior au Brésil en 2006, où elle a vécu des moments très forts et partagés avec son équipe.

Aujourd’hui, Pauline Ado a rejoint la grande famille des ambassadeurs de Surfrider. « Je me suis rendue compte au fil des années que mon bien-être passait forcément avec le contact avec l’océan. J’ai envie de le protéger, et de continuer à en profiter au maximum. »

Laisser un commentaire