Le choix des produits que nous utilisons : produits d’entretien, cosmétiques, savons et shampoings, ne sont pas inoffensifs pour les océans et notre santé. Ces produits peuvent contenir des micropolluants qui se retrouvent dans l’eau en faible quantité et peuvent alors avoir des effets toxiques. Heureusement il existe des solutions, comme fabriquer ses propres produits ! Découvre les nouveaux tutoriels DIY de Surfrider.

Les micropolluants : qu’est-ce que c’est ?

Principalement d’origine synthétique, issus de la pétrochimie, on les retrouve dans les produits d’entretien, les cosmétiques, les médicaments ou encore les pesticides. Ces molécules ont la particularité d’être persistantes (elles ne se dégradent que peu ou pas dans le milieu naturel), et se retrouvent donc dans nombreux organismes. Irritants, corrosifs, allergisants, perturbateurs endocriniens, cancérigènes, la liste de leurs effets sur la santé est longue.

Ces micropolluants ont également des effets sur les écosystèmes dans lesquels ils sont rejetés et peuvent par exemple avoir des effets sur la reproduction des poissons.

microbead2

L’ensemble des produits que nous rejetons dans nos lavabos, douches, baignoires, toilettes, finissent dans le circuit des eaux usées jusqu’au STEP. Les micro-organismes en charge de nettoyer les eaux usées ne suffisent souvent pas à éliminer les micropolluants synthétiques qui se retrouvent rejetés dans le milieu naturel : nappes phréatiques, lacs, rivières, océan. Il en existe plusieurs types : métaux lourds, alkylphénols, perturbateurs endocriniens, microbilles, parabens.

Comment lutter contre ces micropolluants ?

Il existe des alternatives durables et surtout moins polluantes pour les ressources en eau. Il s’agit d’adapter nos modes de consommation, de faire attention dans le choix des produits que nous utilisons. On peut notamment se référer aux différents labels dits « Ecolabel », concernant aussi bien les lessives, les produits d’entretiens, produits vaisselles etc..

Certains produits contenants des micropolluants synthétiques nocifs que peuvent être assez facilement éliminés de notre quotidien : eau de javel, désodorisants, ou certains solvants. Ces produits peuvent facilement être remplacés par des produits naturels, biodégradables et respectueux de l’environnement. Le vinaigre blanc et le bicarbonate de soude par exemple. Ils permettent de nettoyer, désinfecter, désodoriser tout en étant respectueux de l’environnement.

Mais il est également possible de fabriquer ses propres produits.

Fabriquer ses propres produits, une action ludique et responsable

Surfrider te propose de fabriquer tes propres produits d’hygiène et d’entretien à travers des nouveaux tutoriels sur la plateforme éducative de Surfrider : Ocean Campus. Dentifrice, shampoing solide, savon exfoliant, baume à lèvre ou encore lessive, pastille pour le lave-vaisselle ou pour les WC. Ces recettes n’auront bientôt plus de secret pour toi. Au-delà des avantages écologiques, la réalisation de ses propres produits d’entretien et d’hygiène est l’occasion de faire de nouvelles activités en famille, pour le bien-être de tous !

all1

2 thoughts on “La pollution domestique, ou comment nos gestes du quotidien peuvent nuire à l’océan ?

  1. Caytan

    on ne peut pas lire les recettes de produits ménagers ou d’hygiène jusqu’au bout ! ça s’arrête à l’étape 2 … comment faire pour lire la suite ?
    merci de votre réponse

    Répondre
    1. Remi Sico Auteur de l'article

      Bonjour,
      Nous venons de vérifier et tout semble fonctionner de notre côté, sur quelle recette avez-vous ce problème? Certaines des recettes n’ont que 2 étapes également.
      Bonne journée !

      Répondre

Laisser un commentaire