Les Initiatives Océanes, un succès prometteur

Cette année encore, le programme Initiatives Océanes de Surfrider Europe a fait le plein. Un plein de bénévoles soucieux et déterminés à agir dans leur quotidien contre la pollution plastique. Une prise de conscience commune et grandissante qui traduit une volonté de mettre un terme à ce fléau.

Les Initiatives Océanes, une science participative

Depuis maintenant 24 ans, le programme phare de Surfrider Europe souhaite mobiliser une communauté sensible à la protection de l’océan. Intégrer ces volontaires dans ce combat, leur donner les moyens de se saisir de la problématique et de participer de manière active et délibérée est l’un des leviers qui permettra à long terme d’enrayer cette catastrophe écologique.

Un travail de monitoring par la quantification et qualification des déchets retrouvés est réalisé et permet à l’ONG d’acquérir une expertise sur la pollution existante. Un support scientifique qui vient épauler la mission de lobbying à l’échelle européenne. Un suivi essentiel qui permet de comprendre l’origine et le cycle de vie des déchets. En effet, ce travail de terrain n’a pas pour principal objectif de maintenir nos plages intactes. Il permet d’informer sur la problématique des déchets plastiques provenant uniquement de l’activité de consommation. Cette sensibilisation met en lumière la nécessité de fermer le robinet à sa source et d’agir concrètement au niveau européen.

Une mobilisation en hausse

Le weekend de lancement du 21 au 24 mars dernier a réuni près de 5000 citoyens sur plus d’une centaine de plages à travers l’Europe. Plus conséquente encore que l’édition passée, cette convergence de sympathisants engagés traduit l’un des objectifs de Surfrider Europe, à savoir mobiliser d’année en année un plus grand nombre de personnes. Cet engouement illustre la vocation de nombreux citoyens à vouloir impulser un changement de comportement, une consommation sans plastique et promouvoir des solutions alternatives et durables.

SurfriderEneco2019-2667

Simon Witt, responsable du projet Surfrider Coastal Defenders et Marianne Thyssen, commissaire européenne chargée de l’Emploi et des Affaires sociales

Un argumentaire pour alarmer les décideurs

Voilà maintenant 24 années que Surfrider Europe parvient à mobiliser face aux pollutions marines grâce aux Initiatives Océanes organisées tout au long de l’année. Pour concrétiser cet activisme, Surfrider Europe et l’ensemble de ses sympathisants souhaitent que les autorités politiques et économiques démontrent leur soutient en agissant. En préconisant des réglementations plus strictes quant à la production et l’utilisation des plastiques, Surfrider Europe aspire à de nouveaux projets de lois comme récemment au travers de la directive Single Use Plastic de la commission européenne. Un travail de lobbying que permet la mobilisation sur le terrain et qui ne doit cesser afin d’orienter les politiques et ce, à quelques semaines des élections européennes.

C’est grâce à une mobilisation en constante hausse et une évolution des mœurs et des comportements que nous arrivons à traduire légalement des avancées significatives pour notre combat pour l’océan.