Médias filtrants : le jeu des roulettes en plastique continue

Depuis 2009, nous avons pu constater la présence de roulettes en plastique sur le littoral atlantique. En 2010, commence un nouveau combat « Gardiens de la Côte » initié par l’antenne Surfrider Côte Basque. Le réseau Gardiens de la Côte intervient dans toute l’Europe, toutes les antennes de Surfrider Foundation Europe communiquent entre elles, partagent leurs connaissances et c’est ainsi que grâce à l’antenne Surfrider Corse nous avons pu déterminer qu’il s’agissait de « médias filtrants », utilisés dans les stations d’épuration pour purifier les eaux usées.

Si nous avons pu les identifier et savoir d’où elles viennent, il reste maintenant à comprendre pourquoi et comment ces roulettes en plastique viennent finir leur vie comme déchets sur les berges et les plages. Majoritairement présentes entre Biarritz et Hendaye, au Sud des Landes et en Espagne, elles se retrouvent également de plus en plus en Méditerranée. Ce nouveau témoignage recueilli par l’antenne Côte Basque relance le combat Gardiens de la Côte.

Pour l’instant, deux hypothèses ont été évoquées pour expliquer la présence de médias filtrants loin de leur lieu d’origine. Il s’agirait d’accidents ponctuels suite à des débordements en cas de pluies fortes (comme ce fut le cas pour la station d’épuration de Corbeil Essone qui avait reconnue en 2010 avoir laissé échapper environ 15 millions de médias filtrants) ou de perte lors de la mise en eaux ou travaux sur l’unité de traitement.

Alors que dans une semaine, débutera la nouvelle édition des Initiatives Océanes, du 22 au 25 Mars, avec pour thème la campagne « Rise Above Plastics », il n’est pas négligeable de rappeler que ces roulettes plastiques continuent de polluer le littoral et les océans, menaçant ainsi les animaux marins et le milieu marin.

Si vous observez ces biomédias, merci de remplir la fiche d’observation et de la retourner à  qui porte ce combat Gardien de la Côte, soutenu par l’Antenne Côte Basque, depuis plus de deux ans.

Faites passer le message au delà du réseau Surfrider, aux clubs de sports nautiques et aquatiques, aux professionnels de la mer et de l’assainissement des eaux usées et aux associations en lien avec la nature.

Pour en savoir plus sur notre Programme et nos combats Gardiens de la Côte, visitez notre page Facebook « Surfrider-Keepers of the Coast ».

Emilie Chavaroche, Rédactrice Environnement