One Planet Summit : le réveil des Etats sur le transport maritime

Aujourd’hui à Paris s’ouvre le One Planet Summit, un évènement à portée universelle pour le Climat réunissant plus de 2 000 acteurs clés : chefs d’Etat, politiques, économistes, personnalités publiques. Surfrider Foundation Europe se bat depuis des années pour que la communauté internationale intègre le transport maritime dans la lutte contre le changement climatique et aujourd’hui nous y sommes !

Le Transport Maritime en quelques chiffres

Le transport maritime représente près de 90% du transport de marchandises dans le monde. Même s’il est moins polluant que le transport routier ou aérien, ce sont 9,1 milliards de tonnes de marchandises qui sont transportées chaque année (289 tonnes de marchandises par seconde !) et ce sont près de 50 000 navires qui sillonnent les mers aujourd’hui. En plus des émissions de CO2, le transport maritime est responsable de l’acidification des océans et peut modifier les écosystèmes en transportant des espèces invasives d’un océan à un autre. Aujourd’hui ce mode de transport représente 3% des émissions de CO2 mondiales, mais il pourrait dépasser les 17% en 2050.

Ces raisons font du transport maritime un sujet d’une grande importance pour Surfrider Foundation Europe. Aujourd’hui, après des années de combat, de mécontentements, et d’actions, les Etats prennent conscience des problématiques liées au transport maritime et s’engagent sur des mesures concrètes.

One Planet Summit : le transport maritime à l’ordre du jour

Deux ans jour pour jour après la signature historique de l’Accord de Paris lors de COP 21, la France souhaite amener les acteurs de la finance publique et privée à réfléchir aux moyens de financer les politiques climatiques.

planetsummit

34 Etats dont la France, l’Allemagne, la Belgique, la Slovénie et les Iles Marshall vont s’engager sur des actions visant directement le transport maritime afin de respecter un des principaux objectifs de l’Accord de Paris : limiter la hausse globale de la température de notre planète à moins de 2°C.

Cet objectif ne pourra être réalisé qu’à travers des engagements forts en suivant le positionnement des Etats dits de la Haute Ambition qui prônent la réduction des CO2 des navires à hauteur de 70% des émissions d’ici à 2050 sur la bases des émissions de 2008. La concrétisation pratique passera par des innovations en matière de conduite et de choix des routes, ou bien technologiques avec l’amélioration toujours plus poussée de l’éco-conception des navires.

Surfrider Foundation Europe est présent lors de ce sommet et son attention se porte notamment sur les décisions qui seront prises dans le domaine du transport maritime international. Dans la continuité du travail que porte Surfrider avec son label « sustainable shipping », pour la réduction des gaz à effet de serre.

C’est un début, et pour Surfrider Foundation Europe une grande victoire, et nous sommes heureux de pouvoir la partager avec vous aujourd’hui.