Surfrider interpelle les villes dans sa lutte contre les bouteilles en plastique

Véritable fléau, 5 à 13 millions de tonnes de plastique finissent dans les océans chaque année. Alors même que l’Union européenne vient de proposer des mesures pour réduire les plastiques à usage unique, Surfrider Foundation Europe appelle les villes européennes à agir pour réduire la pollution due aux bouteilles plastique.

La Commission européenne fait un pas pour la réduction des déchets plastique

Comme annoncée en janvier dans sa Stratégie plastique, la Commission européenne vient de proposer une législation sur les plastiques à usage unique ayant vocation à n’être utilisés qu’une fois, pour quelques minutes ou heures (pailles, coton-tige, gobelets plastiques, etc.)

Entre autres mesures, la proposition prévoit un objectif de collecte de 90 % des bouteilles en plastique d’ici 2025 et la réduction de la consommation des gobelets en plastique. Chaque pays devrait mettre en place les mesures appropriées pour atteindre cet objectif, par exemple la mise en place d’un système de consigne pour optimiser la collecte des bouteilles.

De plus, la Commission européenne propose, des objectifs de réduction de la consommation de certains produits ainsi que des obligations pour les Etats en matière d’étiquetage et de sensibilisation. De manière générale, chacune de ces mesures vise à réduire les déchets les plus retrouvés sur les plages européennes.

Ces propositions vont maintenant être discutées puis amendées par le Parlement européen et par le Conseil de l’UE. Surfrider Foundation Europe, en coordination avec d’autres ONG, au sein de la coalition européenne Rethink Plastic, va œuvrer pour que le texte soit renforcé, notamment avec des objectifs chiffrés de réduction.

pollution bouteilles plastique

Les villes, actrices clés du changement

La meilleure façon de diminuer efficacement les déchets reste de réduire, à la source, la production et consommation des plastiques, notamment ceux à usage unique.

Les villes, par leur proximité avec les citoyens et leur obligation de mettre en œuvre les politiques nationales et européennes sur leurs territoires, sont des acteurs clés de la transition écologique. Elles ont un rôle important à jouer dans la gestion et la réduction des déchets. Le rôle des villes dans la transition écologique était l’objet de la Green Week, une semaine consacrée aux modes de production durables, qui s’est déroulée à Bruxelles et à travers l’Europe du 21 au 25 Mai.

A cette occasion, Surfrider a interpellé directement plusieurs métropoles européennes, notamment Burgas et Lisbonne. L’objectif ? Leur demander d’agir pour mettre fin à l’utilisation des bouteilles au environnements de travail (bureaux, réunions, conférences) ou leur d’organisation d’évènement sur leur territoire.

En utilisant le levier de la commande publique, les villes peuvent fonctionner de façon plus écoresponsable et être en cohérence avec leur politique de développement durable. Pour répondre aux attentes de leurs citoyens, elles doivent également prendre des mesures pour faciliter l’accès aux alternatives durables. Par exemple, les métropoles peuvent développer les fontaines d’eau publique, inciter à l’éco-conception et la réutilisation des contenants, mettre en place des mesures de restrictions des bouteilles en plastique, etc.

Un message fort

Les bouteilles en plastique ne sont pas un emballage ordinaire, elles comptent, avec leurs bouchons parmi les 10 déchets que l’on retrouve le plus sur les plages et le long des rivières. Jetées après quelques minutes d’utilisation, ces bouteilles se retrouvent trop souvent dans l’environnement, représentant un véritable danger pour la faune et la flore. Les bouchons sont ingérés par les oiseaux et mammifères marins, tandis que les bouteilles se dégradent en microparticules de plastique qui vont contaminer les écosystèmes.

Pour interpeller ces villes et faire passer son message, Surfrider a choisi de s’appuyer sur un symbole fort : une bouteille à la mer. A l’attention des représentants des villes et de l’UE, la bouteille en verre contient une lettre qui appelle les institutions publiques à prendre des mesures concrètes pour la réduction de la pollution due aux bouteilles en plastique.

message et bouteille en verrekarmenu vella et diane

Alors que les citoyens européens adoptent un mode de vie plus écoresponsable et que l’Union européenne se saisit de la question de la pollution plastique, les villes, motrices du changement, doivent se saisir de cette dynamique et renforcer leurs actions en matière de lutte contre la pollution plastique.